Pôle Nautisme, Mer & Développement | Un catamaran du coeur dans le port de plaisance
16589
post-template-default,single,single-post,postid-16589,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-9.5,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Un catamaran du coeur dans le port de plaisance

Un catamaran du coeur dans le port de plaisance

Jean-Pierre Balmès, skipper  du catamaran Outremer 4X, s’est ancré, ce jeudi 5 juillet 2018, au port de plaisance de Port-Saint-Louis-du-Rhône. Une escale solidaire dans le cadre d’un projet commun, avec “Salin-de-Giraud – Piémanson – Camargue, un bout du monde si proche“.

A l’occasion de la prochaine Route du rhum, qui partira de Saint-Malo le 4 novembre,  Jean-Pierre Balmès a accepté de partager les valeurs et le slogan « Salin-de-Giraud – Piémanson – Camargue, un bout du monde si proche ». Une occasion unique de promouvoir cette partie de la Camargue. De plus, cette Route du rhum sera solidaire avec le soutien de l’association Rire, « clowns pour les enfants hospitalisés », qui apporte un peu de bonheur aux enfants dans des moments bien difficiles.

Dans ce cadre, l’école élémentaire du Sambuc grâce à son directeur Philippe Martinez, participe à cette aventure. Le 15 juin dernier, Jean-Pierre Balmès, et l’association des clowns à l’hôpital sont venus à l’école du Sambuc pour rencontrer les enfants, échanger et partager autour du bateau et de la Route du Rhum. Par la suite, les enfants de l’école du Sambuc ont réalisé une collecte afin de remettre un chèque de soutien à l’association Rire. En remerciement pour leur geste, Jean-Pierre Balmès a décidé de leur présenter le bateau grandeur nature ce jeudi 5 juillet. Une occasion unique pour les enfants de découvrir, au coeur du port de plaisance de Port-Saint-Louis, un catamaran. Et de lui donner du souffle pour porter haut les couleurs de la Camargue à l’occasion des 40 ans de la mythique Route du rhum.

En fin d’année, la Camargue aura les yeux et le coeur braqués sur le multicoques de Jean-Pierre Balmès. Le skipper ne sera pas si seul lors de sa transatlantique.



%d blogueurs aiment cette page :