Pôle Nautisme, Mer & Développement | Le Tour littoral à la nage est passé par Port-Saint-Louis
16789
post-template-default,single,single-post,postid-16789,single-format-standard,bridge-core-3.0.1,qodef-qi--no-touch,qi-addons-for-elementor-1.5.1,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-9.5,wpb-js-composer js-comp-ver-6.7.0,vc_responsive,elementor-default,elementor-kit-18001

Le Tour littoral à la nage est passé par Port-Saint-Louis

Le Tour littoral à la nage est passé par Port-Saint-Louis

Rémi Camus relève un immense défi depuis le 1er juin. Faire le tour du littoral métropolitain français et un peu plus. Parti de Dunkerque, il doit arriver le 16 septembre 2018 à Monaco.

Hier, dimanche 26 août, il a rallié Les Saintes-Maries-de-la-Mer à Port-Saint-Louis-du-Rhône. Une nouvelle étape dans son aventure solidaire puisque cette aventure sportive autant qu’humaine est là pour mettre en avant son engagement pour le milieu aquatique et dénoncer la dégradation de notre écosystème.

Son objectif est de préserver la ressource la plus rare et la plus fragile : l’eau. Rémi Camus et le Tour littoral à la Nage soutiennent également l’Association Française du Syndrome de Lowe.

Au fil des kilomètres parcourus, ce nageur au grand coeur rencontre également le public et échange avec adultes et enfants sur les bons gestes à adopter pour prendre soin de la planète et de nos milieux marins. La sauvegarde de l’eau est un enjeu important et Rémi Camus a pu le rappeler aux jeunes adolescents présents en stage à la Base nautique de Port-Saint-Louis-du-Rhône lundi 27 août avant son départ pour Port-de-Bouc.

2 650 kilomètres à la nage, soit 8 heures par jour à la nage, sans assistance, l’expert aventurier de Wild est en passe de relever son défi fou. Son bol d’oxygène pris à la base nautique de Port-Saint-Louis-du-Rhône, où il aura passé la nuit, lui permettra de poursuivre pleinement son Tour littoral à la nage. Rémi Camus ne sera pas seul, le Pôle Nautisme, présidé par Martial Alvarez et dirigé par Patrice Picon, est au côté de son combat contre la pollution de la Méditerranée. Sans compter nos petits nageurs de Port-Saint-Louis qui ont accompagné son départ.